La fiche métier du peintre industriel

metier-peintre-industriel

Le métier de peintre industriel est essentiel dans le secteur de l’industrie au Québec. Que ce soit pour protéger les surfaces, améliorer l’esthétique ou assurer la durabilité des équipements, le travail du peintre industriel revêt une importance primordiale.

Dans cette fiche métier, les Solutions Trexo vous présentent les différentes facettes de cette profession, en explorant en quoi consiste réellement le métier de peintre industriel, les responsabilités qui lui incombent et les tâches spécifiques qu’il exerce dans le domaine industriel.

Quelles sont les responsabilités d’un peintre industriel ?

Le métier de peintre industriel englobe une gamme d’activités et de responsabilités spécifiques liées à la peinture dans le contexte industriel. Le peintre industriel joue un rôle essentiel dans la préservation, la protection et l’amélioration des surfaces et des équipements industriels. Voici un aperçu des différentes facettes de ce métier :

  1. Nettoyer et préparer les surfaces : les peintres industriels doivent d’abord préparer la surface qu’ils vont peindre. Cette étape débute souvent par le retrait de certaines composantes non structurelles des équipements ou bâtiments. Si un ou plusieurs revêtements sont présents sur les surfaces à traiter, il peut être nécessaire de les nettoyer à l’aide de sablage au jet, jet de glace sèche, jet de soda ou autres. Ensuite, dans la plupart des cas, il est essentiel de masquer certaines surfaces à protéger lors de l’application de peinture ;
  2. Préparer les peintures : avant de commencer un travail, les peintres industriels préparent la peinture qu’ils vont utiliser. Ils emploient des équipements de mesure tels que des coupes de viscosité, des jauges d’épaisseur et des jauges de brillance pour vérifier la composition de la peinture, et utilisent leur connaissance des produits ainsi que de la chimie pour réaliser les bons mélanges pour le travail ;
  3. Appliquer la peinture : les peintres ont recours à une variété de techniques et d’outils pour peindre des surfaces. Ils peuvent utiliser des équipements de pulvérisation avec ou sans air, électrostatique ou encore des rouleaux ou des pinceaux. Ils doivent donc être en mesure d’utiliser les outils adéquats en fonction des tâches à effectuer. Ils appliquent ensuite des couches d’apprêt, des préfinitions et des couches de finition. L’application de peinture requiert certaines mesures de prévention particulières qui doivent être prises en charge par des professionnels ;
  4. Respect des normes de sécurité : le peintre industriel travaille souvent dans des environnements industriels complexes, avec des risques potentiels tels que la présence de produits chimiques, de poussières ou de fumées. Il doit donc suivre scrupuleusement les normes de sécurité, utiliser l’équipement de protection individuelle approprié et appliquer les procédures de sécurité pour assurer sa propre sécurité ainsi que celle de ses collègues ;
  5. Nettoyer les équipements et les zones de travail : les peintres industriels nettoient la zone et les équipements après avoir terminé le travail. Ils doivent suivre attentivement toutes les directives relatives à la manipulation et à l’élimination sécuritaires des produits chimiques et des déchets dangereux ;
  6. Entretenir l’équipement : ils sont également responsables de l’entretien de leur équipement de peinture, dont certains sont assez techniques. Les peintres doivent être en mesure de comprendre les nombreux ajustements que nécessitent les équipements de peinture pour leur bon fonctionnement.

Comment devenir peintre industriel au Québec ?

Devenir peintre industriel au Québec requiert une combinaison de formation et d’expérience pratique dans le domaine de la peinture industrielle. Voici un aperçu des étapes clés pour accéder à cette profession.

Obtention d’une formation adéquate

L’Attestation d’études professionnelles en peinture industrielle (A.E.P) offre un programme complet d’une durée totale de 720 heures (750 heures avec le volet aérospatial). Ce programme, qui s’étend sur 24 semaines à temps plein pendant la journée uniquement, est conçu pour vous fournir toutes les compétences nécessaires pour devenir un peintre industriel qualifié.

Apprentissage pratique

En complément de la formation, acquérir une expérience pratique est essentiel pour devenir un peintre industriel qualifié. Les programmes d’apprentissage en entreprise ou les stages permettent aux aspirants peintres de travailler aux côtés de professionnels expérimentés et d’appliquer les connaissances acquises en formation dans un contexte réel.

Quel est le salaire d’un peintre industriel ?

Selon une étude de Talent.com, le salaire moyen d’un peintre industriel au Canada est estimé à 42 743 $ par année, soit 21,92 $ l’heure. Un peintre débutant gagnerait environ 37 050 $ par année, tandis qu’un peintre expérimenté pourrait gagner environ 52 650 $ par année.

Au Québec, les estimations sont semblables à celles du reste du Canada, puisque le salaire moyen pour cette profession est estimé à 41 311 $.

Quels sont les qualités attendues d’un peintre industriel ?

Pour travailler comme peintre industriel, vous devez avoir une connaissance approfondie de la préparation des surfaces pour assurer la bonne adhérence des revêtements. La compréhension de base des différents équipements de peinture et des différents types de peinture industrielle est également requise.

La connaissance ne suffit pas. Il est important d’acquérir une expérience pratique de l’application de revêtements si vous avez l’intention de travailler dans ce secteur. Ils doivent également être familiers avec les différents types de traitements de surface tels que le nettoyage au jet d’abrasifs, le décapage chimique, les dégraissants et autres.

Il est également de la responsabilité du peintre industriel de savoir mélanger les peintures selon leurs caractéristiques : il est donc essentiel d’être vigilant et de bien connaître les différents produits ainsi que leur composition.

L’industrie de la peinture industrielle est large et évolue avec le temps, avec de nouvelles méthodes et des produits toujours plus performants et écologiques. Les procédés utilisés varient aussi en fonction des clients. Par conséquent, les entreprises proposant des solutions de peinture industrielle seront intéressées par des peintres disposés à apprendre de nouveaux concepts, compétences et processus.

Vous cherchez de nouveaux défis : rejoignez les Solutions Trexo

Le métier de peintre industriel offre de nombreuses opportunités dans le secteur industriel au Québec. Les responsabilités variées, les tâches stimulantes et les exigences techniques font de cette profession un choix intéressant pour ceux qui sont passionnés par la peinture et le travail manuel.

Si vous êtes à la recherche d’une entreprise qui valorise l’excellence, l’innovation et le professionnalisme, Solutions Trexo est le partenaire idéal. En rejoignant notre équipe, vous aurez l’occasion de mettre en pratique vos compétences en tant que peintre industriel et de participer à des projets variés et stimulants.

Chez Solutions Trexo, nous nous engageons à offrir un environnement de travail favorable, axé sur le respect, la collaboration et le développement professionnel. Nous accordons une grande importance à la formation continue de nos employés, en leur offrant des opportunités d’apprentissage et de perfectionnement afin de rester à la pointe des nouvelles technologies, des matériaux et des techniques de peinture. Pour plus de renseignements, contactez-nous dès aujourd’hui !

Voici tout ce qu’il faut savoir sur la glace sèche

la-glace-seche

Vous avez probablement entendu parler de la glace sèche et de ses bienfaits. Mais qu’est-ce que la glace sèche? Il s’agit de dioxyde de carbone à l’état solide, congelé à la pression atmosphérique à une température de -78,5°C.

Elle est connue sous ce nom car, lorsqu’elle «fond», elle passe directement à l’état gazeux sans laisser d’humidité derrière elle.

Bien qu’il soit recommandé de laisser des professionnels s’en occuper, elle possède des atouts très utiles dans bien des situations, notamment pour le nettoyage par jet à la glace sèche.

  • Caractéristiques et propriétés de la glace sèche
  • Les avantages de la glace sèche
  • Les risques et dangers liés à son utilisation

 

Quelles sont les principales caractéristiques de la glace sèche?

 

caracteristiques-glace-seche

La glace sèche est la forme congelée du dioxyde de carbone. Lorsqu’ils sont chauffés, la plupart des solides gelés passent à l’état liquide, mais ce n’est pas le cas de la glace sèche, qui se transforme directement en gaz.

Au cours de ce processus, elle ne génère donc pas d’eau liquide ou d’humidité. Elle tend même à réduire la quantité d’humidité dans l’atmosphère. Ce gaz est donc très utile pour la conservation des produits sensibles à l’humidité.

 

Quels sont les avantages de la glace sèche?

avantages-glace-seche

Si la glace sèche est aussi fortement utilisée dans de nombreuses industries, c’est que ces propriétés lui confèrent certains avantages.

Une capacité de refroidissement inégalée

À poids égal, la glace sèche est capable de refroidir 170 % de plus que la glace conventionnelle. C’est très intéressant dans le domaine de la cuisine, car elle est capable de réfrigérer les produits à une vitesse plus élevée. La densité de la glace sèche étant supérieure à 1,5 Kg/dm3 et celle de la glace à l’eau étant égale à 0,95 Kg/dm3, il en résulte que pour le même volume de glace utilisé, la glace sèche a une capacité de refroidissement équivalente à 270% de plus que la glace traditionnelle.

C’est une caractéristique particulièrement intéressante dans les endroits à espace réduit.

Des effets antimicrobiens

La glace carbonique ne possède pas seulement des propriétés très froides, comme indiqué ci-dessus: elle est également considérée comme un agent bactériostatique et fongistatique. Lorsqu’elle se sublime, elle génère une atmosphère dont la concentration en CO2 est si élevée qu’elle a un effet antimicrobien. Il s’agit donc d’une excellente solution pour ralentir le développement des bactéries, des moisissures et des levures et créer un environnement totalement désinfecté.

La neige carbonique est capable de déplacer l’oxygène présent dans l’atmosphère, à l’intérieur des récipients et dans les conteneurs, ce qui contribue à améliorer la pureté des endroits où des produits sont conservés.

 

Comment la glace carbonique est-elle utilisée?

La glace carbonique est utilisée de nos jours pour divers traitements et actions. On y a recourt :

Pour le nettoyage d’installations industrielles

Lorsque des spécialistes du nettoyage industriel ont recours à la glace sèche, des particules de glace sèche sont propulsées à haute pression pour nettoyer des surfaces qui ont été altérées par l’eau, comme certaines installations électriques.

A Solutions Trexo, c’est un des services de nettoyage industriel que nous proposons à nos clients, en fonction de leur environnement de travail et de l’état de leurs équipements.

Pour conserver des produits le plus froids possible dans diverses industries

  • Pour la recherche médicale et scientifique: pour conserver des organes en vue de transplantations ou d’études, beaucoup d’établissements médicaux utilisent la glace carbonique, car sa grande capacité de refroidissement permet de les conserver en bon état.
  • Dans la restauration: Dans la haute cuisine, la glace carbonique est utilisée pour créer des plats exotiques d’une grande qualité et à des tarifs accessibles. Les chefs du monde entier l’utilisent par exemple pour créer des présentations originales pour créer des effets brumeux, des infusions froides, des glaces, des mousses et des crèmes particulièrement appétissantes.
  • Dans l’agroalimentaire: Dans ce secteur, il est utilisé pour refroidir les pâtes dans les pétrins pendant le hachage et le mélange de la viande, la surgélation des aliments et la régulation de la température. L’utilisation de glace carbonique dans le transport garantit le maintien de la chaîne du froid.
  • Pour la distribution à grande échelle: utilisée lorsque des réparations urgentes sont nécessaires en cas de déconnexion de certains équipements de réfrigération et pour maintenir la chaîne du froid.

 

Quels sont les dangers liés à l’utilisation de glace sèche?

dangers-glace-sèche

Il est particulièrement important que les personnes manipulant ou utilisant de la glace sèche soient formées à cette activité et connaissent les risques et les précautions à prendre, sans quoi elles s’exposent à un des trois risques suivants:

Des brûlures

La glace sèche est suffisamment froide pour provoquer des brûlures de glace et des dommages dus aux gelures sur la peau et les yeux non protégés.

L’asphyxie

Dans des environnements froids, la glace sèche se transforme en gaz lorsqu’elle est exposée à l’air, ce qui fait chuter le niveau d’oxygène. Dans certaines conditions, le niveau d’oxygène chute si bas qu’il peut provoquer une baisse du taux d’oxygène. Cela a divers effets sur la santé, allant de simples maux de tête, étourdissements, jusqu’à la perte de conscience, en passant par des vertiges, des étourdissements et des difficultés respiratoires.

Des explosions

La pression peut s’élever jusqu’à un niveau explosif à l’intérieur de conteneurs étanches non ventilés contenant de la glace sèche.

 

Besoin d’un nettoyage à la glace sèche? Pensez à Solutions Trexo

Vous l’aurez compris, les propriétés de la glace sèche sont particulièrement intéressantes pour se débarrasser des impuretés. C’est une solution prisée par les entreprises de nettoyage industriel comme Solutions Trexo.

Mais le nettoyage cryogénique n’est pas notre unique savoir-faire: nous maitrisons les meilleures techniques de nettoyage et nous adaptons aux besoins de nos clients. Ainsi, si vous avez besoin de redonner son lustre d’antan à vos locaux, n’hésitez pas à nous contacter.

5 techniques pour prévenir la corrosion du métal

prevenir-corrosion-metaux

Dans l’industrie, la « recherche et développement » est cruciale pour créer des équipements et des techniques de production toujours plus avancés afin d’améliorer la productivité. Cependant, la nature joue parfois contre elle.

C’est pourquoi les ingénieurs et les concepteurs ont mis au point des moyens de prévenir la corrosion des métaux. Nos spécialistes du métal vous présentent les 5 techniques les plus courantes pour la prévenir, à savoir :

  1. L’utilisation de revêtements, par exemple avec un service d’application d’enduits,
  2. La propreté de l’environnement de travail,
  3. L’oxydation volontaire et contrôlée des pièces,
  4. L’utilisation de solutions électrochimiques,
  5. Le remplacement du métal par d’autres matériaux.

Mais, pour mieux la contrôler, il faut d’abord comprendre le phénomène de corrosion.

Qu’est-ce que la corrosion?

La corrosion est un processus chimique qui entraine la dégradation du métal par la présence d’agents agressifs, tels que l’oxygène, l’humidité, l’exposition à des températures élevées ou aux rayons UV.

Quels sont les principaux types de corrosion?

Il existe 2 grands types de corrosion du métal, la corrosion généralisée et la corrosion localisée:

  • La corrosion généralisée: les dommages corrosifs attaquent le métal de manière uniforme et homogène. Si ce type de corrosion peut finir par endommager le métal, il s’agit également d’un problème connu et prévisible, dont les conséquences sont rarement graves.
  • La corrosion localisée: ce type de corrosion n’attaque que certaines parties de la structure métallique. Il peut prendre forme de plusieurs manières:
    • La corrosion par piqûres: il s’agit d’une corrosion qui produit de petits trous dans le matériau. Il se produit généralement dans l’acier inoxydable.
    • La corrosion par crevasses: il s’agit d’un type de dommage corrosif qui, contrairement à la corrosion par piques, a lieu dans des anfractuosités et non à la surface d’un équipement.
    • La corrosion galvanique: ce type de dommage se produit lorsque deux métaux au potentiel d’électrodes distincts rentrent en contact dans un milieu liquide, par exemple dans l’eau salée. Les molécules du métal le moins actif vont se déplacer vers le métal le plus actif. Par conséquent, le premier métal sera affecté par la corrosion.

Comment prévenir la corrosion sur les métaux?

Lorsqu’on travaille avec un équipement soumis à un environnement difficile, la capacité à prévenir la corrosion des métaux est indispensable. Pour cela, il existe différentes méthodes et techniques. En voici les principales:

1. En appliquant des revêtements protecteurs

L’application d’enduits permet de créer une couche protectrice sur les équipements industriels, ce qui limite fortement l’exposition aux agents qui provoquent la corrosion.

Les revêtements utilisés inhibent le passage de l’humidité, l’apparition de contaminants, les dommages dus à l’abrasion et à d’autres agents chimiques.

Il existe différents types de peintures industrielles, et appliquer le bon revêtement en fonction de votre environnement de travail et de vos structures est essentiel pour les protéger à long terme. Vous pouvez confier cette tâche aux experts de Solutions Trexo.

Dans l’industrie, la « recherche et développement » est cruciale pour créer des équipements et des techniques de production toujours plus avancés afin d’améliorer la productivité. Cependant, la nature joue parfois contre elle avec la formation de matières particulièrement dommageable sur certains matériaux comme la corrosion.

C’est pourquoi les ingénieurs et les concepteurs ont mis au point des moyens de prévenir la corrosion des métaux. Nos experts en nettoyage industriel vous présentent les 5 techniques les plus courantes pour la prévenir, à savoir :

  1. L’utilisation de revêtements, par exemple avec un service d’application d’enduits,
  2. La propreté de l’environnement de travail,
  3. L’oxydation volontaire et contrôlée des pièces,
  4. L’utilisation de solutions électrochimiques,
  5. Le remplacement du métal par d’autres matériaux.

Mais, pour mieux la contrôler, il faut d’abord comprendre le phénomène de corrosion.

Qu’est-ce que la corrosion ?

La corrosion est un processus chimique qui entraine la dégradation du métal par la présence d’agents agressifs, tels que l’oxygène, l’humidité, l’exposition à des températures élevées ou aux rayons UV.

Quels sont les principaux types de corrosion ?

Il existe 2 grands types de corrosion du métal, la corrosion généralisée et la corrosion localisée.

La corrosion généralisée

Les dommages corrosifs liés à la corrosion généralisée attaquent le métal de manière uniforme et homogène. Si ce type de corrosion peut finir par endommager le métal, il s’agit également d’un problème connu et prévisible, dont les conséquences sont rarement graves.

La corrosion localisée

Ce type de corrosion n’attaque que certaines parties de la structure métallique. Il peut prendre forme de plusieurs manières :

La corrosion par piqûres

Il s’agit d’une corrosion qui produit de petits trous dans le matériau. Il se produit généralement dans l’acier inoxydable.

La corrosion par crevasses

La corrosion par crevasses est un type de dommage corrosif qui, contrairement à la corrosion par piques, a lieu dans des anfractuosités et non à la surface d’un équipement.

La corrosion galvanique

Ce type de corrosion se produit lorsque deux métaux au potentiel d’électrodes distincts rentrent en contact dans un milieu liquide, par exemple dans l’eau salée. Les molécules du métal le moins actif vont se déplacer vers le métal le plus actif. Par conséquent, le premier métal sera affecté par la corrosion galvanique.

Quelle est la différence entre la corrosion et la rouille ?

Comme nous l’avons vu précédemment, la corrosion est une détérioration indésirable d’un métal partant de sa surface. Même si la rouille et la corrosion sont relativement similaire, certaines particularités les distinguent.

La rouille se forme sur la surface de l’acier ou du fer à la suite d’une réaction chimique où ce matériau rencontre l’oxygène présent dans l’air ainsi que la présence d’eau ou d’humidité. Une conséquence indésirable de cette réaction est que, à terme, le métal perd ses caractéristiques favorables à cause de la rouille.

Comment prévenir la corrosion sur le métal ?

Lorsqu’on travaille avec un équipement soumis à un environnement difficile, la capacité à prévenir la corrosion des métaux est indispensable. Pour cela, il existe différentes méthodes et techniques. En voici les principales :

1. En appliquant des revêtements protecteurs

L’application d’enduits permet de créer une couche protectrice sur les équipements industriels, ce qui limite fortement l’exposition aux agents qui provoquent la corrosion.

Les revêtements utilisés inhibent le passage de l’humidité, l’apparition de contaminants, les dommages dus à l’abrasion et à d’autres agents chimiques.

Il existe différents types de peintures industrielles, et appliquer le bon revêtement en fonction de votre environnement de travail et de vos structures est essentiel pour les protéger à long terme. Vous pouvez confier cette tâche aux experts de Solutions Trexo.

2. En assainissant votre environnement de travail

En partant du principe que la corrosion des métaux est générée en grande partie par les conditions environnementales, une façon de la prévenir est de faire en sorte qu’il n’y ait pas ou peu de facteurs de corrosion dans l’environnement : recourir à un service professionnel de nettoyage d’usine est un excellent moyen de prévenir ce problème.

En veillant à ce que votre environnement de travail soit sain, les réactions chimiques seront plus lentes et la corrosion ne se formera pas aussi facilement. La corrosion des métaux peut être évitée en éliminant l’oxygène des solutions aqueuses ou en réduisant la concentration d’ions corrosifs dans l’électrolyte qui peut corroder.

3. En générant une oxydation contrôlée des surfaces

La corrosion du métal peut être évitée en générant volontairement une oxydation pour former une couche protectrice, chargée de rendre les métaux insensibles à l’agressivité de l’environnement : c’est la technique de passivation.

Pour que cette technique fonctionne, il est nécessaire de créer une couche d’oxyde d’un volume presque égal à celui du métal où elle a été formée. De cette façon, la couche d’oxyde sera uniforme et imperméable, empêchant la corrosion de traverser le métal. Toutefois, en cas de fissures ou de détachement de la couche protectrice, le métal est exposé et poursuit sa corrosion.

4. En utilisant des protections électrochimiques

Certaines techniques de prévention de la corrosion du métal consistent en l’application de matériaux spécifiques moins réactifs à la corrosion. On peut notamment parler des protections de type anodique et cathodique.

La protection anodique

La protection anodique consiste à recouvrir l’équipement d’une matière comme l’étain, chargée de protéger le métal et de le rendre moins sensible à la corrosion. La surface métallique à protéger devient alors une anode.

La protection cathodique

Grâce à la protection cathodique, la surface du métal traité s’oxyde et empêche la rouille de se développer. Cela est rendu possible avec l’utilisation de certains matériaux, notamment l’aluminium, le zinc ou le magnésium, qui empêchent la corrosion du métal et deviennent donc une cathode. Cette méthode est principalement prisée dans les environnements marins.

5. En substituant le métal par d’autres matériaux

Dans certains cas, la meilleure façon d’éviter la corrosion du métal est de remplacer ces pièces par d’autres matériaux, comme le plastique, le béton ou la fibre de verre.

Des plastiques comme le PVC, le CPVC ou le polypropylène sont conçus pour résister à la rouille, la chaleur, à l’humidité, aux chocs et aux produits chimiques dangereux.

Cette technique n’est évidemment pas toujours possible à utiliser, car de nombreuses structures ne peuvent se passer des caractéristiques du métal.

Besoin d’aide pour protéger vos équipements industriels ?

Vous connaissez maintenant les méthodes qui existent pour prévenir la corrosion du métal, mais laquelle choisir ?

Dans un environnement industriel, l’essentiel est de prévenir la contamination : nous pouvons intervenir dans votre usine et préserver la qualité de vos équipements avec un nettoyage professionnel et l’application d’enduits pour les protéger.

Si vous êtes au Québec et avez des questions sur nos services, n’hésitez pas à nous contacter.